R&D 2018-04-19T16:02:37+00:00

Biosynex : l’expertise

L’expertise technologique historique de Biosynex est centrée sur le développement de tests de diagnostic rapide basés sur le principe de l’immunochromatographie ou l’immunofiltration qui font appel à des supports membranaires (nitrocellulose).

Ces tests allient simplicité d’exécution, rapidité d’obtention du résultat et haut niveau de performances cliniques. Ils combinent facilité de transport et de conservation.
La stratégie de développement de Biosynex est orientée vers des produits de niche à forte valeur ajoutée et concurrence réduite. Dans ce cadre, nous avons récemment diversifié nos plateformes technologiques dans les domaines de la biologie moléculaire, de la microbiologie et de la parasitologie.

Notre objectif est de développer des tests innovants qui répondent à des problématiques médicales nouvelles et fournissent au médecin une information immédiate qui oriente la prise en charge du patient.

Pour mettre en place cette stratégie, nous bénéficions d’un comité scientifique de haut niveau et d’un réseau de cliniciens experts de premier ordre.

Biosynex focalise aujourd’hui son expertise sur la biologie délocalisée (Point of Care), secteur en forte croissance qui a pour objet de réduire les coûts de santé et d’offrir une flexibilité accrue aux professionnels de santé en leur fournissant des informations diagnostiques immédiates.

Trois domaines sont principalement ciblés :

  1. Pathologies infectieuses basées sur des techniques d’immunochromatographie, d’agglutination ou de biologie moléculaire réalisable rapidement et  au coup par coup
  2. Obstétrique (rupture prématurée des membranes fœtales, prématurité)
  3. Biologie délocalisée en développant des lecteurs connectables, utilisables directement dans les services cliniques et adaptés à nos tests rapides

Biosynex : le département R&D

Le département R&D de Biosynex basé à Strasbourg emploie une dizaine de scientifiques qui bénéficient d’une plateforme technologique performante et d’une grande expérience dans le domaine spécialisé de l’industrie du diagnostic in vitro.

L’entreprise a su développer des partenariats industriels et académiques pour développer des produits phares.

Le nouveau test Cryptococcose de Biosynex a par exemple été développé en collaboration avec le Centre National de Référence de l’Institut Pasteur.

Le développement de Biosynex est soutenu depuis sa création par des aides publiques régionales (région Alsace), l’agence française pour l’innovation (OSEO ou BpiFrance) et des programmes européens (FTP7). Voici quelques exemples de nos projets soutenus par des aides publiques :

  • DiagEBV projet labellisé par le pôle Alsace Biovalley pour le développement de tests rapides de détection des infections par le virus d’Epstein Barr (2008-2011)
  • Dispositif Gradient de la région Alsace pour financer une automatisation de la production (2012 à 2015)
  • Projet FTP7 PIPAVIR pour le développement de tests de détection de l’oncoprotéine E7 utilisée comme marqueur évolutif des infections à papillomavirus (2012 à 2015)
  • Financement par BpiFrance d’un projet de développement de tests innovants dans le domaine de la prématurité (contrat de prêt à taux zéro pour l’innovation, 2015 à 2017)

Biosynex possède déjà plusieurs brevets dans le domaine de l’obstétrique notamment pour son test de détection des ruptures des membranes fœtales basé sur la détection de deux biomarqueurs .
Ainsi, Biosynex détient un brevet français (FR1054374) avec une extension mondiale (WO2011/151597A1). Une délivrance européenne de ce brevet (EP 2577317) en 2014 a été suivie en 2015 par une délivrance australienne.

Biosynex affiche une volonté d’être mondialement présent et a adopté une stratégie de protection de la propriété intellectuelle volontariste.

Biosynex : le département R&D

Le département R&D de Biosynex basé à Strasbourg emploie une dizaine de scientifiques qui bénéficient d’une plateforme technologique performante et d’une grande expérience dans le domaine spécialisé de l’industrie du diagnostic in vitro.

L’entreprise a su développer des partenariats industriels et académiques pour développer des produits phares.

Le nouveau test Cryptococcose de Biosynex a par exemple été développé en collaboration avec le Centre National de Référence de l’Institut Pasteur.

Le développement de Biosynex est soutenu depuis sa création par des aides publiques régionales (région Alsace), l’agence française pour l’innovation (OSEO ou BpiFrance) et des programmes européens (FTP7). Voici quelques exemples de nos projets soutenus par des aides publiques :

  • DiagEBV projet labellisé par le pôle Alsace Biovalley pour le développement de tests rapides de détection des infections par le virus d’Epstein Barr (2008-2011)
  • Dispositif Gradient de la région Alsace pour financer une automatisation de la production (2012 à 2015)
  • Projet FTP7 PIPAVIR pour le développement de tests de détection de l’oncoprotéine E7 utilisée comme marqueur évolutif des infections à papillomavirus (2012 à 2015)
  • Financement par BpiFrance d’un projet de développement de tests innovants dans le domaine de la prématurité (contrat de prêt à taux zéro pour l’innovation, 2015 à 2017)

Biosynex possède déjà plusieurs brevets dans le domaine de l’obstétrique notamment pour son test de détection des ruptures des membranes fœtales basé sur la détection de deux biomarqueurs .
Ainsi, Biosynex détient un brevet français (FR1054374) avec une extension mondiale (WO2011/151597A1). Une délivrance européenne de ce brevet (EP 2577317) en 2014 a été suivie en 2015 par une délivrance australienne.

Biosynex affiche une volonté d’être mondialement présent et a adopté une stratégie de protection de la propriété intellectuelle volontariste.